Culture d’Asie et d’Okinawa

Karate et kobudô   à la source    Les Arts martiaux okinawanais maintenant

Ajouter au panier

En stock

28€

TTC COMPRENANT
LE PRIX DU LIVRE DE 24,5€
ET LES FRAIS DE PORT DE 3,5€

256 PAGES
78 PHOTOGRAPHIES
ORIGINALES REPARTIES SUR
28 PAGES DONT
16 EN COULEUR
FORMAT A5
PUBLICATION: MAI 2016

Karate et kobudô à la source Les Arts martiaux okinawanais maintenant

Jean-Charles Juster

Okinawa est le berceau du karate. Pourtant, que connaît-on de cet art, puisque hors de cette île, c’est son pendant japonais qui attire l’attention ? Et il ne faut pas non plus oublier les kobudô, la pratique armée remontant aux temps de l’ancien Royaume des Ryûkyû, éléments incontournables du combat insulaire. C’est à la rencontre de ces arts martiaux que nous invite ce livre, fruit de plusieurs années de recherche et d’observation dans différents dojos de l’Ile d’Okinawa, et d’entretiens avec les plus éminents maîtres.

Présentant les écoles importantes que sont la Kobayashi-ryû ou la Gôjû-ryû, ainsi que les kobudô systématisés par Taira Shinken et ceux des Matayoshi, ce livre permet la découverte d’écoles méconnues telles que la Tozan-ryû, la Yamane-ryû, la Kûshin-ryû ou la Ryûei-ryû.

Ethnologue de formation et pratiquant depuis plus de 25 ans, Jean-Charles Juster s’intéresse à la culture okinawanaise depuis plus de dix ans et a effectué de nombreux séjours à Naha comme dans la province de l’Ile d’Okinawa où il a été introduit dans les milieux des arts scéniques et martiaux, lui donnant accès à des informations que peu d’Occidentaux avaient reçues avant lui.

 

Table des matières :

STRUCTURES, ECOLES ET BRANCHES

La formation d’un microcosme martial

La recherche d’une direction commune

Les organisations okinawanaises d’arts martiaux

Les écoles de karate

Le shurite classique : Shôrin-ryû Matsumura seitô karate ; Okinawa Funakoshi Shôrin-ryû karate ; Sukunai 

                                        hayashi-ryû ; Shôrinji-ryû ; Isshin-ryû ; Shôrin-ryû ; Matsubayashi-ryû ; Shôgen-ryû ;

                                        Ryûkyû Shôrin-ryû ; Tozan-ryû 

Le shurite moderne : Koyayashi-ryû ; Shitô-ryû

Les écoles issues du nahate : Gôjû-ryû ; Tôon-ryû ; Ryûei-ryû

Les écoles provenant du Fujian : Uechi-ryû ; Shôhei-ryû ; Kônan-ryû ; Kingai-ryû ; Nihon Shôrinji karatedô ;

                                                         Kojô-ryû 

Le tomarite : Nihon denryû heihô Motobu kenpô ; Gôhaku-kai ; Okinawa kenpô 

Les arts martiaux des Motobu : Motobu Udun dii

Les écoles éteintes : Ishimine-ryû ; Kûshin-ryû

Les kobudô

Ryûkyû kobudô

Okinawa kobudô

Motobu Udun dii

Ryûkonkai

Yamane-ryû

Ufuchiku-den Ryûkyû kobujutsu

Tozan-ryû

Ryûei-ryû

Mura bô

UN REGARD DIFFERENT SUR LE MONDE DES ARTS MARTIAUX OKINAWANAIS

L’autre côté du miroir

      Les arts martiaux okinawanais et la tradition ; Les arts martiaux et la sphère politico-économique ;

      Les arts okinawanais et l’étranger ; Arts martiaux, auto-défense et pratique du combat ;

      L’uniformisation des arts martiaux insulaires

   A la découverte d’écoles méconnues

         Tozan-ryû ; Kônan-ryû ; Okinawa kenpô

   La perte de vitesse des kobudô

         Un peu d’histoire ; Des maîtres attachés à la tradition (Kinjô Masakazu - Ahagon Masayoshi - Hokama Tetsuhiro)

A LA RENCONTRE DES DOJOS IMPORTANTS D'OKINAWA

Le Kyûdôkan [shurite]

Le Jundôkan [Gôjû-ryû]

Le Kôdôkan [Okinawa kobudô et Kingai-ryû]

Le Shidôkan [Kobayashi-ryû]

L’Uechi-ryû karatedô Oroku dôjô [Uechi-ryû] 

Ajouter au panier - COMMANDER

COMMENTAIRES

2016-06-07 10:55:22Un livre très complet sur les arts martiaux d'Okinawa - les photos sont vraiment superbes, je ne savais pas qu'il y avait toute cette diversité, je recommande

Contact:

Culture d'Asie et d'Okinawa
10 rue Bochart de Saron
75009 Paris