Culture d’Asie et d’Okinawa

Entretiens à Okinawa avec ses maîtres de karate et de kobudô IV: les experts du tomarite, des arts martiaux des Motobu et du shurite de Shiroma Shinpan

Ajouter au panier

En stock

14€

TTC COMPRENANT
LE PRIX DU LIVRE DE 11€
ET LES FRAIS DE PORT DE 3€

140 PAGES
AVEC PHOTOGRAPHIES
FORMAT 12,7 x 0,9 x 20,3 cm
COLLECTION : Connaître les arts martiaux okinawanais
PUBLICATION: MAI 2018

BROCHE
ISBN-10: 1986120058
ISBN-13: 978-1986120050

Entretiens à Okinawa avec ses maîtres de karate et de kobudô IV: les experts du tomarite, des arts martiaux des Motobu et du shurite de Shiroma Shinpan

Jean-Charles Juster

Présentation de l'éditeur

Avec ce quatrième volume, le lecteur est invité à rencontrer des maîtres dont le monde martial parle peu et à découvrir des écoles situées hors des sentiers battus. Bien qu’en plein dans une époque synonyme d’échanges d’informations sans contrainte ni limite, nous sommes finalement peu au fait de la variété des arts martiaux okinawanais. Le tomarite, pourtant l’un des trois courants fondamentaux du karate insulaire, n’est presque jamais traité par les médias francophones, et à Okinawa même il est fort peu exposé. La Motobu Udun dii, l’une des écoles martiales les plus anciennes de l’île, est inconnue de beaucoup de pratiquants. Quant au shurite de Shiroma Shinpan, on écrit beaucoup à son sujet, mais jamais un expert capable d’en parler et surtout de joindre l’acte à la parole ne s’est vu proposer une tribune. Ce livre permet donc à Taira Yoshitaka (Matsubayashi-ryû) ; Tokashiki Iken (Gôhaku) et Nishihara Osamu (Okinawa kenpô) de livrer leur vision du tomarite. Higa Kiyohiko (Bugeikan) et Yagi Isao (Moodi gasshin tuidii) quant à eux, nous expliquent les arts martiaux des Motobu, tout en revenant sur leurs parcours hors du commun. Ishikawa Tatsuo, membre du clan des Ishikawa, une lignée très importante dans les arts martiaux de Shuri, revient pour nous sur le maître de son père : Shiroma Shinpan. Il développe également des points techniques capitaux concernant tous les adeptes dont le karate vient du shurite, qu’ils soient de la Wadô-ryû, de la Shitô-ryû, des karate shôtôkan et shôtôkai. Fruit de plusieurs années de travail, ce livre permet au lecteur de connaître réellement ceux sur lesquels reposent les arts martiaux qui gagnent en reconnaissance jour après jour. Ouvrage très facile d’accès, les récits proposés par les interviewés sont prenants de réalisme et constitue une réelle invitation à découvrir de l’intérieur la sphère okinawanaise des arts martiaux. En ouvrant une tribune aux maîtres okinawanais, l’auteur met en lumière des usages, des façons de pratiquer peu communs de nos jours, même à Okinawa. Il permet également de découvrir des écoles littéralement méconnues hors de ces îles. Ce livre est abondamment illustré par des photographies originales qui apportent encore plus de poids aux récits. Un livre pour tous les curieux et les passionnés du karate okinawanais!

Biographie de l'auteur

Jean-Charles Juster est ethnologue, docteur en langue et civilisation japonaises. Il est titulaire de diplômes de maîtrise de l'Université de Paris X Nanterre et de l'Université des arts d'Okinawa. Il a effectué de nombreux séjours à Okinawa où il a été introduit dans les milieux des arts martiaux et scéniques.

Ajouter au panier - COMMANDER

COMMENTAIRES

Contact:

Culture d'Asie et d'Okinawa
10 rue Bochart de Saron
75009 Paris