Culture d’Asie et d’Okinawa

Sur les traces d'Itosu, de Chibana et de Miyahira: Le shurite moderne sans filtre

Ajouter au panier

En stock

16€

TTC COMPRENANT
LE PRIX DU LIVRE DE 13€
ET LES FRAIS DE PORT DE 3€

142 PAGES
AVEC PHOTOGRAPHIES
FORMAT 12,7 x 0,9 x 20,3 cm
COLLECTION : Connaître les arts martiaux okinawanais
PUBLICATION: FEVRIER 2018

BROCHE
ISBN-10: 1546938885
ISBN-13: 978-1546938880

Sur les traces d'Itosu, de Chibana et de Miyahira: Le shurite moderne sans filtre

Jean-Charles Juster

Présentation de l'éditeur

Ce livre constitue le troisième de la série consacrée à la traduction de textes capitaux des arts martiaux okinawanais. Centré sur Itosu Ankô, Chibana Chôshin et Miyahira Katsuya, soit le shurite moderne, ce recueil de textes écrits par ces derniers présente des éléments biographiques, techniques et historiques nouveaux. Renommés pour leur action au cours du siècles précédents, ces trois auteurs, et experts, ne sont paradoxalement pas connus pour leurs écrits, alors qu’ils sont la porte d’entrée à des savoirs précieux pour comprendre l’école Kobayashi (ou Shôrin) et pour saisir comment et pourquoi le karate a emprunté le chemin qui l’a conduit à prendre la forme qu’il a de nos jours. Avec au sommaires sept textes : Les Dix points sur la bonne attitude pour la pratique du tôde (Tôde kokoroe jikkajô) [1908] ; d’Itosu Ankô/ Récit sur la bravoure d’Itosu (Itosu buyû-den) [1915] de Yabu Kentsû/ Le karatedô (Karatedô) [1953] de Chibana Chôshin ; Sur le karatedô (Karatedô ni tsuite) [1958] Chibana Chôshin ; Le karate et moi (Karate to watashi) [1966] Chibana Chôshin/ Histoire et particularités de l’école Kobayashi (Kobayashi-ryû no ayumi to sono tokuchô) [1973] de Miyahira Katsuya ; Mon voyage dans le karate brésilien Burajiru karate no tabi [1978] de Miyahira Katsuya Présentation de 4e de couverture : Itosu, Chibana, Miyahira, trois hommes, trois noms restés longtemps confinés aux milieux initiés à Okinawa ou bien connus de rares adeptes occidentaux en lien direct avec les arts martiaux de cette île. Itosu Ankô, «le père du karate moderne» gagne en reconnaissance à mesure que les pratiquants s’ouvrent aux origines de leur art de la «main vide», autrefois «main de Chine». Son écrit phare, dit Les Dix préceptes d’Itosu, est un texte crucial pour saisir les tenants et aboutissants du karate du XXe siècle. Il bénéficie ici d’un travail de traduction poussée et de commentaires qui permettent de capter toute sa signification. Chibana Chôshin et Miyahira Katsuya s’inscrivent dans la lignée la plus directe d’Itosu et de ses idées novatrices. Des articles composés de leur main, traduits ici pour la première fois en français, nous aident à mieux appréhender l’évolution du karate au cours du siècle dernier. En tout sont réunis dans le présent livre sept textes riches traduits et commentés, à la portée aussi bien technique qu’historique, offrant un regard nouveau sur leurs auteurs, et au-delà, sur le sens de la pratique.

 

Biographie de l'auteur

Jean-Charles Juster est ethnologue, docteur en langue et civilisation japonaises. Il est titulaire de diplômes de maîtrise de l'Université de Paris X Nanterre et de l'Université des arts d'Okinawa. Il a effectué de nombreux séjours à Okinawa où il a été introduit dans les milieux des arts martiaux et scéniques.

Ajouter au panier - COMMANDER

COMMENTAIRES

Contact:

Culture d'Asie et d'Okinawa
10 rue Bochart de Saron
75009 Paris