Culture d’Asie et d’Okinawa

L'usudeeku d'Oku

Oku, le village le plus au nord de l'Ile d'Okinawa, fête tous les deux ans les dieux de la montagne, garants des bonnes récoltes. C'est le Shinugu.

Etalé sur 3 jours, il voit le soir les femmes du villages danser pour remercier les hommes de s'être chargés de la protection de la communauté en devenant des dieux.

Leurs danses ne sont aucunement sophistiquées ni ne reposent sur une musique complexe. Les femmes battent le rythme en tapant des mains et sur de petits tambours. Elles chantent pour exprimer leur joie de voir leur familles prospères. A la différence de certains hameaux, à Oku il n'y a pas de bandes enregistrées, ce sont bien les femmes qui s'occupent de l'accompagnement musical. On note aussi que des fillettes et des jeunes filles prennent part aux danses, ce qui est remarquable du fait du taux de vieillissement de la population.

Une illustration en images

https://www.youtube.com/watch?v=lba3OLkM-NU&feature=youtu.be

Le premier jour correspond au Fuyoo saree, quand les hommes entrent dans la forêt de la montagne pour devenir des dieux.

Le troisième jour, c'est le Bin kwikwi, quand on célèbre le plus ancien homme du village.

La vidéo est aussi visionnable dans la partie vidéos du site.